LA FONCTION D’AUTORITE
L'APPEL AU PERE

, n° E14S (p. 14S du catalogue papier)    c Commentez    a Version imprimable

Inscription

Personnel concerné

Tout personnel d’encadrement : éducateurs, soignants, cadres, etc.

Objectifs

- Comprendre les enjeux de la relation d’autorité qui ne soit pas de l’autoritarisme..
- Analyser les mécanismes du transfert dans le rapport de pouvoir et d’autorité pour mieux se positionner dans la relation éducative ou soignante.
- Etre capable de se servir de sa position d’autorité pour aider l’autre à se structurer.
- Conceptualiser l’enjeu de la fonction paternelle.

Contenu

Le développement affectif :
- Bref rappel des différents stades affectifs.
- Le complexe d’Œdipe. - Névrose - Psychose - Perversion.
- Les perversions morales, le harcèlement, sadisme, masochisme etc.
- Fonction paternelle et fonction maternelle : leur articulation dans la construction psychique.
L’autorité et la triangulation :
- La Loi et les règles. L’autorité et le groupe, l’institution.
- L’autoritarisme : pathologie de l’autorité. - L’articulation entre Pouvoir et Autorité.
- Les différents pères : Réel - Imaginaire - Symbolique.
- Fonction de la Sanction bien différenciée de la Punition.
- L’autorité est dans le symbolique et l’autoritarisme est dans l’imaginaire.
Le rôle de la fonction paternelle :
- Les mécanismes du transfert.    
- La fonction du père. Faire appel au père pour éviter le pire.
- Le respect et l’autorité .L’acte d’autorité. - Le pouvoir et l’affect.
- Faire « appel au pire » chez l’autre… - La toute puissance et ses ravages.
L’agressivité c’est la vie, elle vise à mettre à distance l’autre, à se séparer, elle propose d’aménager la distance relationnelle pour poursuivre la relation.
La violence advient chaque fois que l’individu ne peut plus penser, symboliser, mentaliser.
Face au passage à l’acte : sanctionner sans punir, là est le défi. Là où la punition « sadise », la sanction propose la transmission de « l’humain » au sens de la pacification de la « jouissance » et de la pulsion. Elaborer un dispositif institutionnel pour cadrer la violence. Les Lois se posent et fondent l’éthique, les règles s’expliquent et forment la morale.
Les carences de la fonction paternelle :
- Quelques expressions de cette carence : la toute-puissance, le sadisme, la violence, la rigidité,
la fusion, la déshumanisation, l’humiliation, la moquerie, etc.
- Les stratégies de la décision, le rapport au « manque » dans la décision…
- Orienter sans soumettre, sans imposer tout en posant les limites…
La cohérence de la fonction d’autorité :
- L’écoute et les temps de la décision. - L’économie de la pensée alimente les conflits…
- Comment gérer les paradoxes sans prendre parti ?
- Ne pas bafouer la subjectivité de chacun pour inspirer l’autorité…
- L’interdiction de se moquer et d’humilier comme humanisation d’un groupe…

Méthodes et moyens pédagogiques

Exposés théoriques. Etudes des situations apportées par les stagiaires.

Formateur(s)

Gabriel GODARD

Détails pratiques

Coût pédagogique net1 179 €

Nb. participants 15 personnes

Lieu(x) de formationParis (75)

Datesdu 15 au 19 Octobre 2018
2017 : 13 au 17 Novembre

Durée5 jours

ThématiqueRelation d'aide - soin

Organisme formateur INSTITUT REPERES FORMATIONS 
SASU au capital variable de 5000 € 
Déclaration d’activité sous le n° 24 37 02770 37 auprès de la Préfecture de Région CENTRE 
Numéro Siret : 523 736 056 00012 
Code APE : 8559 A 
R.C.S. : Tours 523 736 056

Laissez un commentaire sur cette formation

Institut REPERES
11 rue de Touraine - 37110 Saint Nicolas des Motets
Tél. 02 47 29 66 65 / 06 84 82 47 74 - Fax : 02 47 29 52 25 - E-mail : reperes@neuf.fr

certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères