HOMMAGE A JACQUES LADSOUS

Educateur : disparu cette année le 16 avril 

Jacques Ladsous âgé de 90 ans et surtout 70 ans de militantisme, lui qui a toujours cru aux principes et aux valeurs de l’Education Nouvelle dans les nombreuses et multiples actions qu’il a accomplies tout au long de sa longue vie d’éducateur, terme qui le qualifiait et auquel il était très attaché.

Son parcours de vie est étonnamment riche de rencontres qui ont balisé son cheminement et étayé ses positions d’actions tant auprès de Henri Wallon, que de Fernand Deligny ou Tony Lainé et tant d’autres. Il connaît dès l’âge de 17 ans l’épreuve de la résistance et du maquis pour s’occuper de quelques dizaines d’enfants juifs cachés par leurs parents. C’est là sa première expérience éducative. En 1947, il adhère aux CEMEA et en 1950 part en Algérie diriger une communauté d’enfants en pleine montagne. Il met là à l’œuvre avec son équipe les principes de l’Education Nouvelle et l’institution devient vite une référence que l’on vient visiter. Mais ce lieu, c’est celui aussi où il s’oppose à l’armée française désireuse d’occuper ce territoire stratégique. Il sera pour son attitude de refus et cet engagement de protection des enfants plusieurs fois arrêté et emprisonné. Plus tard délégué régional des CEMEA de Lille, animé de ces mêmes convictions, il crée à Phalempin une école de moniteurs-éducateurs avant de coordonner en 1965 cinq centres de formation et de fonder le comité de liaison des écoles de moniteurs-éducateurs. Il a été plus tard membre du bureau du conseil supérieur du travail social, dont il fut Vice-président de 1993 à 2002, et c’est dans cette même année qu’il lance son appel à des États généraux du social pour refuser la résignation et par l’action créatrice résister aux logiques gestionnaires et défendre avant tout l’homme dans sa dignité quelle que soit sa situation de vie.

Au cri de Stephane Hessel « Indignez-vous », Jacques Ladsous préfère « Le chemin de l’espérance » rédigé avec Edgar Morin. Car pour l’ancien résistant, éducateur depuis 1946, acteur clé de l’éducation nouvelle et responsable des CEMEA, « s’indigner est le point de départ de l’action mais ce n’est pas en poussant des coups de gueule qu’on fera le changement ». Il adhère donc sur le fond au second acte du cri lancé par Stéphane Hessel « dénoncer le cours pervers d’une politique aveugle qui nous conduit aux désastres, énoncer une voie politique de salut public, annoncer une nouvelle espérance. »

Très récemment, il disait autour d’une table ronde convoquée par Lien Social qu’il préférait le terme de « directeur » à celui de « manager » (Lien Social N° 1206).

Au sein de l’association ITINERAIRES, j’ai rencontré Jacques Ladsous, toujours aimable et cherchant toujours le compromis mais jamais la compromission. Ce fut pour moi une bonne rencontre, un sacré bonhomme, un homme pour qui la question de l’humain passait avant toute autre chose. Jacques tu vas nous manquer… Tu me manques… Je ne pourrai plus lire tes commentaires plein d’humanité dans Lien Social ou VST… Tu nourriras encore longtemps ma réflexion… Notre réflexion !...

Merci pour la transmission d’une certaine éthique de « l’humain d’abord » : UN HOMME EST PASSE !

— Gabriel Godard : Directeur

Quelques références

  • L'éducateur dans l'éducation spécialisée, ESF, 1974
  • Diriger autrement, Scarabée, 1982
  • Le projet social dans la solidarité nationale, Scarabée, 1984
  • Gérer c'est aussi évaluer, Jacques Ladsous, Actif, 1985
  • Madame François, aventurière de l'éducation nationale, Jacques Ladsous, Erès, 1986.
  • Janusz Korczack, Jacques Ladsous, PUF, 1992
  • Bizarres ou mal traités ? : les jeunes en difficulté : absence ou inadéquation des réponses, Jacques Ladsous, éd. CTNERHI, 196 p., 1992
  • La prévention spécialisée en France : forme originale d'action socio-éducative, Jacques Ladsous (ouvrage collectif), éd. CTNERHI, 149 p., 1992
  • Pédagogues et Pédagogies, Jacques Ladsous et Janusz korczak, PUF, 1995
  • L’acte éducatif pour quoi et pour qui, éd. Lien social, numéro 572, 12 avril 2001
  • Le travail social aujourd'hui. Petite histoire de l'action sociale, Jacques Ladsous, Érès, 2004
  • Profession : éducateur, de rencontres en rencontres, L'Harmattan, 2008
  • L'alphabet du social, Erès, 2012

Laissez votre commentaire

Institut REPERES
11 rue de Touraine - 37110 Saint Nicolas des Motets
Tél. 02 47 29 66 65 / 06 84 82 47 74 - Fax : 02 47 29 52 25 - E-mail : reperes@neuf.fr

certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères