L'éditorial de Gabriel Godard

Se formater ou mourir est le choix qui s’ouvre devant nous !

Pour la première fois depuis 25 ans nous ne ferons pas d’envoi en nombre car nous n’en n’avons plus les moyens financiers et nous n’en voyons plus l’utilité vu les contraintes du C.P.F. (Compte Personnel Formation) ! En effet le carcan administratif et la modification des financements de la formation vont nous broyer !...L’INSTITUT REPERES est proche de sa disparition, il nous faut être certifié QUALIOPI : coût financier et administratif très importants !

A partir de Janvier 2021

Les salariés via le CPF devront passer par le contrôle de France Compétences et d’EDOF !.. La formation continue des personnels est contrôlée par les responsables des entreprises et l’état, ce n’est plus un droit des salariés ! Le CPF est une illusion de liberté de choix !..

Les organismes de formation seront formatés par les différentes certifications…

Pour obtenir le financement du CPF, il nous faudra passer par la moulinette de France Compétences et d’EDOF en supplément de la certification QUALIOPI qui devient incontournable !

Tout est orchestré par l’état et les technocrates pour supprimer les petits organismes de formation et mettre en place de grosses structures qui seront dans une logique de marché sans aucune orientation à soutenir et donc morts au Désir !... Questionner le sens ne sera certainement pas dans la démarche de ces super structures, dire « comment faire » plutôt que soutenir la réflexion sur le sens de l’action ! Dans le social ; le médico-social, la santé, l’éducation, le socio-éducatif notre métier est de fabriquer de l’humain, c’est là où l’éthique est une aide et la morale une entrave !

Fabriquer de l’humain est beaucoup plus complexe que fabriquer des « bagnoles », faire des « frigos » c’est de l’ordre de la technique, soutenir de l’humain c’est de l’ordre de l’artiste ! Les certificateurs sont à côté de la plaque avec leurs normes applicables aussi bien aux « bagnoles » qu’à l’humain ! Le technocrate robotise, l’artiste humanise ! Chacun son domaine, pourquoi viennent-ils, ces technocrates, sabotés notre culture ? N’acceptez rien, de quiconque, que votre conscience réprouve !

Dans « 1984 » Orwell montre comment les mots peuvent devenir un instrument de domination. Orwell démontre comment le langage nouveau la « novlangue » manipule les esprits et annule la culture précédente. Il nous met en garde contre tout ce qui est « prêt à penser ».

Les technocrates confisquent notre culture actuellement et injectent de nouveaux mots : norme, programme, évaluation, projet individualisé, traçabilité, besoin etc. Mais il n’y a aucune théorie du psychisme derrière ce discours de maîtrise. Les questions cliniques disparaissent qui imposent de cheminer dans la nuit pour accompagner l’être en souffrance. Le pire c’est que tout le monde essaie de coller aux nouveaux signifiants maîtres qui annulent notre histoire clinique, tel des capots essayant de sauver leur peau en servant les nouveaux maîtres ! « Entrons en résistance » disait Jean Oury.

Nous ne basculerons pas dans l’étude des besoins comme le demandent les certifications, nous continuerons à faire de l’offre, car c’est l’offre qui crée la demande, et notre offre part du Désir du formateur dans une logique de transmission et non dans une logique de marché…

Si cette offre ne rencontre aucune demande nous fermerons…

Un grand merci à ceux qui nous ont suivi et fait confiance depuis 25 ans : stagiaires, établissements, formateurs, ce fut pour moi un bonheur et un enrichissement personnel toutes ces rencontres multiples pendant toutes ces années… Ma réflexion s’est nourrie et développée au fur et à mesure de vos apports, de vos questions et de vos propres réflexions.

MERCI
Gabriel Godard
Directeur et fondateur de l’INSTITUT REPERES

2021: nouvelles règles pour le financement de la formation professionnelle

Tous les versements liés à la formation seront gérés par la Caisse des Dépôts et Consignation

Le « plan de formation » devient « plan de développement des compétences », la décision appartient au chef d’entreprise. Le financement peut être fait via l’OPCO (OPérateur de COmpétence anciennement OPCA), si l’établissement compte moins de 50 salariés.

Pour les autres établissements de plus de 50 salariés, ils doivent financer sur leur propre budget en supplément d’une taxe versée à l’état équivalente à la formation précédemment !

Le CPF (Compte Professionnel Formation) est un autre mode de financement disponible pour chaque salarié via France Compétences et EDOF. Pour le privé : 500 € par an avec un maximum de 5 000 € sur le compte. Pour les agents de la fonction publique : 25 h par an avec un maximum de 150 h. Mais les formations doivent être validées par France Compétences dans les deux cas.

Pour les professions libérales, les micro-entreprises et les dirigeants non-salariés, le financement se fait via le FAF (Fond d’Assurance Formation), l’URSSAF indique le nom du FAF dans son attestation annuelle.

Pôle emploi finance via l’Aide Individuelle à la Formation

Inscription personnelle toujours possible, contacter notre secrétariat : 02 47 29 66 65

Institut REPERES
11 rue de Touraine - 37110 Saint Nicolas des Motets
Tél. 02 47 29 66 65 / 06 84 82 47 74 - E-mail : reperes@gmx.fr

certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères certification Institut Repères